Lifestyle

Alzheimer

Alzheimer

Aujourd’hui j’avais envie de vous parler d’une maladie très connue : Alzheimer.

Alzheimer

La maladie

Alzheimer, cette maladie neuro-dégénérative dont on entend parler surtout parce que le plus gros symptôme ce sont les pertes de mémoire mais cette maladie c’est bien plus que les pertes de mémoire.

Une maladie neuro-dégénérative ça veut dire que nous avons à faire face à une disparition progressive des neurones. Les neurones qui sont touchés en premier ce sont les neurones de la partie du cerveau qui gère la mémoire. Malheureusement, toutes les zones du cerveau seront touchées petit à petit et ce sont donc les gestes les plus simples qui seront petit à petit effectués avec beaucoup de difficulté voir plus effectués du tout jusqu’à une complète autonomie du patient atteint d’Alzheimer.

Voici quelques exemples :

  • aller au toilettes
  • marcher
  • se nourrir
  • parler
  • reconnaître les gens et les objets

Quand un de vos proches est touché par Alzheimer

On ne s’inquiète souvent que très peu de cette maladie jusqu’à ce que l’un de nos proches est touché. C’est bien évidemment mon cas. Ma grand mère maternelle est touchée par cette maladie depuis quelques temps déjà même si les médecins ont mis du temps avant de poser le diagnostic. On s’en était rendu compte avant eux, ce qui est normal vu que ma grand mère vit chez mes parents depuis déjà plusieurs années.

Les petites choses qui nous ont mis la puce à l’oreille

Quand elle ne reconnait pas son gendre ou ses petits enfants (je ne parle pas de ne plus se souvenir des prénoms qui est fréquent quand on a eu beaucoup d’enfants et de petits enfants).

Quand elle devient incapable de dire où elle vit.

Quand elle part de la maison et quand tu la retrouves elle te dit qu’elle n’est pas partie…

Ce que vous pouvez faire

En fait, il n’y a pas grand chose à faire si ce n’est trouver une structure adaptée. En attendant d’avoir une place, il faut vous enfermer chez vous, ranger tout objet potentiellement dangereux (couteau, ciseaux, aiguilles, médicaments…)…

Quelles sont les aides dont vous disposez

Vous pouvez demander de l’aide au conseil général dont vous dépendez. Vous aurez selon le degré d’avancé de la maladie de certaines aides.

En voici quelques uns :

  • aide ménagère
  • aide pour la toilette
  • aide pour les repas

Mon coup de gueule

Aujourd’hui c’est un vrai coup de gueule que j’ai envie de pousser car malgré le fait de demander de l’aide, on a l’impression de ne pas être aidé. Quand la personne (ce qui est le cas de ma grand mère) ne veut pas aller en maison de jour et que vous attendez une place pour une maison de retraite spécialisée (il y a peu de places et vous devrez attendre très longtemps avant d’avoir une place) vous n’avez aucun moyen de soufflez car vous êtes chez vous enfermé et n’avez personne sur qui vous reposer, vous ne pouvez pas prendre un jour de repos pour juste reprendre une bouffée d’air frais alors n’imaginez même pas prendre des vacances sauf si vous avez quelqu’un qui peut vous relayer : c’est ce que nous avons pris comme décision avec mes parents, je prend un congé sans soldes au boulot pour les soulager quelques jours afin qu’ils puissent partir en vacances.

Mais que fait l’Etat, les médecins… pour vous aider et surtout aider la personne qui est atteinte de cette maladie ? Car le maintien à domicile est dangereux pour le malade, éprouvant pour les personnes aidantes.

Voilà pour le coup de gueule du jour. Et vous avez vous déjà été confronté à une situation identique ? Comment avez-vous fait ?

1 commentaire

  • Ici à Tenerife, la Cruz Roja intervient dans pas mal de domaines, beaucoup plus qu’en France. On s’occupe des jeunes, des handicapés, des personnes âgées, des personnes en difficulté économique etc.

    On organise régulièrement des journées « respire » pour permettre aux personnes qui s’occupent de personnes handicapées par exemple de faire une pause, une journée. C’est peu c’est vrai, mais ça permet une petite bouffée d’oxygène au quotidien. Dans ces journées « respire », on prend en charge les personnes handicapées pour leur offrir une sortie suivie d’un repas au restaurant. Il y a également des établissements de jour où ces personnes sont accueillies.

    En France, comme ailleurs, les infrastructures manquent et les familles galèrent lorsqu’elles doivent trouver un établissement spécialisé proche du domicile. Sans compter, les coûts d’un tel système d’hébergement. C’est valable pour les personnes atteintes de maladie, mais également pour les personnes handicapées. Et la problématique des parents d’enfant handicapé c’est de se demander ce qu’il va advenir de leur enfant lorsqu’ils ne seront plus de ce monde.

    Tu pointes le doigt malheureusement sur un problème qui devrait interpeller tout le monde. Mais on ne se sent concerné que lorsqu’on est touché directement par le sujet.

    Que te dire, sinon que je te souhaite ainsi qu’à tes parents beaucoup de courage pour gérer la situation, en attendant de trouver une solution perenne pour ta grand-mère.

    Bises
    Patricia

Laissez un commentaire

/* ]]> */